1. Faculté d'Architecture La Cambre Horta
  2. Accueil

LES MIDIS D’HABITER Gouvernance hybride du service d'électricité et citoyenneté

Publié le 26 mars 2019 Mis à jour le 26 mars 2019

Les Midis d'HABITER sont une série de rencontres visant à partager les activités de recherche du centre de recherche HABITER et des centres voisins avec l'ensemble de la communauté facultaire et au-delà. Nous promouvons un échange informel entre doctorants, étudiants, enseignants, praticiens et chercheurs. Les rencontres sont publiques et ouvertes à tous.

Les Midis d'HABITER sont une série de rencontres visant à partager les activités de recherche du centre de recherche HABITER et des centres voisins avec l'ensemble de la communauté facultaire et au-delà. Nous promouvons un échange informel entre doctorants, étudiants, enseignants, praticiens et chercheurs. Les rencontres sont publiques et ouvertes à tous. Les présentations, qui peuvent suivre des formats variés, se font en français ou en anglais. Nous souhaitons ainsi rendre publiques les activités de recherche qui existent au sein du centre HABITER, donner une visibilité à des parcours de recherche parfois atypiques et favoriser d’éventuelles collaborations au sein de la faculté.
__________
 
Lors du prochain Midi d’HABITER, Francesca Pilo’ (Docteur en aménagement de l’espace et urbanisme au LATTS/Université Paris-Est et Chercheuse post-doc FNRS rattachée au Centre Habiter)
 présentera une communication intitulée « Gouvernance hybride du service d'électricité et citoyenneté à Rio de Janeiro et Kingston »
Cette présentation abordera les prémices d’un projet de recherche postdoctoral débuté en janvier 2019 à propos de la gouvernance des services d’électricités dans les quartiers précaires de Rio de Janeiro (Brésil) et Kingston (Jamaïque). L’objectif général est de questionner le rôle de ce service dans la formation de la citoyenneté urbaine dans des espaces urbains précaires (favelas et inner-city communities). En effet, bien que les infrastructures urbaines, en particulier les services en réseau, soient souvent appréhendés uniquement comme des systèmes techniques, ils sont des outils intrinsèquement politiques. Leur précarité, voir leur absence, symbolise souvent une relation défaillante entre les citadins et l’État. Or, cette relation citadin-infrastructures-état est souvent médiée par des acteurs non-étatiques, dont le rôle reste inexploré. Entreprises privées de distribution du service, mais aussi acteurs criminels (gangs et milices), ainsi que des coopératives d'usagers ou des start-up spécialisés en énergie solaire, sont des acteurs non-étatiques qui essayent directement ou indirectement de contrôler l’accès á ces infrastructures cruciales dans ces quartiers précaires. Ce projet questionne comment ces acteurs, entrent en compétition, coopèrent ou négocient leur place au sein de ces quartiers, avec l’hypothèse qu’à travers les modes de gouvernance de ces infrastructures, ces acteurs véhiculent des idées spécifiques de citoyenneté. Au-delà, ce projet s’intéresse également les enjeux politiques des outils techniques :compteurs (intelligents, á prépaiement, etc.), panneaux solaires, et d’autres technologies sont souvent introduites afin de transformer des relations commerciales, mais aussi de consommation et politiques. Cette présentation portera ainsi sur les enjeux principaux de la relation électricité-citoyenneté á Rio de Janeiro et Kingston dont la souveraineté territoriale de l’État dans certains quartiers reste contestée.
___

Attention, changement d’horaire et de salle !
Le prochain Midi d’Habiter débutera à 13h dans la whiteroom (salle de réunion de la bibliothèque d’architecture, 3m étage)
Date(s)
le 2 avril 2019

De 13h00 à 15h00

Lieu(x)

ULB, Campus Flagey, whiteroom (salle de réunion de la bibliothèque d’architecture, 3m étage) 19, place Flagey 1050 Bruxelles Belgique

Belgique