Publié le 15 octobre 2020 Mis à jour le 23 octobre 2020

Félicitation à tout.e.s les étudiant.e.s pour leur engagement et leur participation à cette journée du Jury pour les Prix de la Faculté et du mémoire 2020 avec des projets diversifiés, des propositions innovantes et variées ! Malgré les conditions difficiles de cette 7-ème édition réalisée avec la situation sanitaire actuelle vous avez conquis les Jurys avec vos projets.

Les jurys de cette journée du 8 octobre 2020, ont décerné un.e lauréat.e pour le Prix de la Faculté et un.e lauréat.e pour le Prix du mémoire. Ils ont aussi accordé plusieurs mentions à des projets et des mémoires qu’ils jugeaient intéressants.

Que sont ces prix ?

Prix de la Faculté : Le Prix la Faculté vise à valoriser les travaux des étudiant.e.s tout en permettant de soumettre les diverses productions et pédagogies développées en son sein à un regard critique extérieur. Il couronne un projet, un.e étudiant.e ou un groupe d’étudiant.e.s d’un atelier vertical (BA3, MA1, MA2) ayant réalisé le projet d’architecture le plus remarquable. Il en est à sa 7eme édition.

Prix du mémoire : La Faculté d’Architecture institue un prix annuel destiné à récompenser l’étudiant de fin de cycle de master ayant réalisé le mémoire estimé le plus remarquable par un jury.

Ces deux prix sont une occasion unique pour les étudiant.e.s de voir leur travail récompensé et diffusé. La faculté souhaite ainsi saluer leurs mérites et les encourager dans leur future carrière. 

Le Jury tient a félicité les lauréat.e.s ! En images ci-dessous ! 

Prix de la Faculté : Alice Paris, Lauréate avec son projet 'Sol' / Isabelle Marchal, Mention pour son projet 'La ville dans la villa'/

Mihai pop, Mention pour son projet 'Bravoure, Scarcity, Beauty'
Prix du mémoire : Yasmin Allaouzi, Lauréat pour son mémoire 'La maison rifaine, Espaces domestiques et modèles d'habiter entre continuités et ruptures' / Mihai POP mention pour son mémoire 'Poïèsis in architecture, and the image as a support of the creative process' / Guénola Bayon de Noyer, Mention pour son mémoire 'Le Campus de Charleroi Quelles perspectives d’avenir pour le campus ?' /Thomas Greck, Prix exceptionnel décerné par le décanat de la Faculté d’architecture pour son mémoire de fin d’étude 'Architectures néogothiques des édifices profanes en Wallonie. Évolutions, significations et destins. 1018-2020 (3 volumes)'


Retrouvez plus en détails les projets sélectionnés sur le site de l'Expo 2020  > http://archiexpo.ulb.be

 

Prix de la faculté

Cette année Prix de la Faculté a été décerné à : Alice Paris pour son projet 'Sol'.

rentrée

rentrée

Plusieurs mentions ont été accordées à :

Isabelle Marchal pour son projet 'La ville dans la villa, Ou comment renouer avec la synergie du territoire et celle de l’interdépendance humaine.'
rentrée

Mihai POP pour son projet 'Bravoure, Scarcity, Beauty.'

rentrée

Prix du mémoire

Le Prix du mémoire a été décerné à : Yasmin Allaouzi pour son mémoire 'La maison rifaine: espaces domestiques et modèles d’habiter. Entre continuités et ruptures'.

Promoteur: Bertrand Terlinden

Depuis la création de la ville d’Al-Hoceima par les Espagnols en 1929, le Rif s’est urbanisé de plus en plus. Il est passé d’un mode de vie rural et tribal à un mode de vie urbain. Ce changement brutal s’est accompagné d’un certain nombre de mouvements qui ont déstabilisé l’ancien équilibre de la société rifaine. Après le départ des forces colonialistes depuis la seconde moitié du vingtième siècle, beaucoup de constructions espagnoles ont été transformées voire démolies pour abriter de nouvelles formes d’habitat, répondant aux besoins domestiques des familles rifaines installées. Au cours de ce processus d'urbanisation du Rif, une étude concernant les mécanismes de transformation du mode de vie se révèle nécessaire, dans le but d’effectuer une évaluation anthropologique depuis le passage de la vie dans les maisons à patio dispersées dans les montagnes, aux logements urbains.

Parallèlement à ce phénomène, dans le milieu rural, on voit naitre une tendance à délaisser les anciennes maisons rifaines à cour en pierre et matériaux locaux, pour construire des maisons en béton et poteaux-poutres dans les mêmes sites. Cela conduit à la disparition du modèle de la maison rifaine à cour en faveur du logement économique. Ce mémoire se propose d’analyser ces transformations, à travers d’une part, une analyse architecturale du modèle traditionnel, et d’autre part, à travers l’observation des pratiques domestiques dans les logements post-coloniaux en les reliant à l’évolution des modes de vie et à la famille, dans le but de comprendre les continuités et les ruptures culturelles traduites à travers l’espace habité.

rentrée

Deux mentions ont été accordées à :

Mihai Pop pour son mémoire 'Poïèsis in architecture, and the image as a support of the creative process.'

Promoteur: Wouter Van Acker
rentrée

Guénola Bayon de Noyer pour son mémoire 'Le Campus de Charleroi Quelles perspectives d’avenir pour le campus ?'

Promoteurs: Géraldine Lacasse et Benoît Moritz rentrée

Un Prix exceptionnel a été décerné par le décanat de la Faculté d’architecture au mémoire de fin d’étude de Thomas Greck : 'Architectures néogothiques des édifices profanes en Wallonie. Évolutions, significations et destins. 1818-2020 (3 volumes)'


rentrée