1. Faculté d'Architecture La Cambre Horta

Master de spécialisation CONSERVATION- RESTAURATION DU PATRIMOINE CULTUREL IMMOBILIER

 Objectif des études

La Faculté d’Architecture collabore activement à l’enseignement de ce Master de spécialisation organisé par l’ULB, l’ULg et l’UCL et créé à l’initiative de l’Institut du patrimoine wallon de la Paix-Dieu. Ce Master de spécialisation est accessible aux détenteurs de grade académique d’architecte, de master en ingénieur civil architecte, en ingénieur civil des constructions, en architecte paysagiste, en histoire de l’art et archéologie (toutes orientations). Il existe également des possibilités d’admission sur dossier.
Les objectifs de la formation s’inscrivent à la fois dans la philosophie de « conservation intégrée » prônée par le Conseil de l’Europe et dans une politique de développement durable impliquant les reconversions économique, sociale et culturelle indispensables à la survie de ce patrimoine. Réhabiliter le bâti ancien, lui rendre une valeur d’usage liée à son époque et le restaurer imposent aussi de prendre en compte l’environnement, d’utiliser des techniques et des matériaux traditionnels ou de leur substituer des techniques nouvelles éprouvées et adéquates.
Le Master de spécialisation vise à développer les capacités de réflexion et de conceptualisation préalables aux interventions sur l’ensemble du patrimoine architectural, urbain, rural ou paysager. Il prend également en compte l’analyse sociologique et prospective du patrimoine, tant dans les aspects culturels qu’économiques de la conservation intégrée. L’interdisciplinarité et la pluridisciplinarité constituent des paramètres essentiels de la formation. Le Master de spécialisation conjoint est le seul, en Communauté française de Belgique, à couvrir globalement le champ de la conservation-restauration du patrimoine culturel immobilier et de ses spécificités. L’intégration des savoirs disponibles au sein de toutes les institutions d’enseignement supérieur d’une part, et des compétences de spécialistes de disciplines particulières d’autre part, permet de faire de cette formation un pôle d’excellence. Le programme est organisé en 120 crédits (ce qui équivaut à 2 années). L’enseignement est organisé sous forme de modules : philosophie du patrimoine, histoire et principes de l’architecture, parcs
et jardins historiques, méthodologie des études préalables et techniques de restauration, acteurs institutionnels , législation et procédures administratives, méthodologie d’établissement du dossier de restauration et du suivi de chantier, analyses pratiques, questions approfondies, visites de laboratoires et de centres de recherche, expertises et études de cas et travail de fin d’études.

Catalogue de cours